Lacrimosa : le début de votre nouvelle série de bit-lit

| 1 Commentaire

Alors que Marika Gallman va conclure l’histoire de Maeve Regan le 23 mai prochain, le même jour débutera une nouvelle série de bit-lit francophone : Requiem pour Sascha. Voici pourquoi ce livre va vous surprendre…

La française Alice Scarling est donc notre nouvelle venue. La lecture du Seigneur des Anneaux lui a donné le virus de l’écriture, qui l’atteint chaque nuit. Alice a fait de sa passion pour la littérature fantastique son champ d’expertise : vampires, succubes et loups-garous n’ont plus de secrets pour elle. Brillant résultat de cette maîtrise, Requiem pour Sascha incarne une nouvelle voix originale et sexy de la bit-lit.

1405-sascha1

Sous ses apparences de jeune femme bien dans sa peau, Sascha dissimule de lourds secrets. Orpheline, elle ignore tout de ses origines et surtout d’où lui vient son pouvoir étrange : elle peut posséder les gens d’un simple contact, qui lui suffit à échanger de corps. Elle s’en sert pour voler et traquer les vampires qui ont assassiné sa famille adoptive. Jusqu’au jour où elle rencontre Raphaël. Immunisé à son pouvoir (et à ses charmes), le mystérieux jeune homme va lui donner les moyens de sa vengeance… au risque de la conduire à sa perte.

Ce livre va vous surprendre, vous disait-on. C’est à la fois le résultat d’une maîtrise quasi surnaturelle (c’est de circonstance) des codes classiques de la bit-lit, et une envie bienvenue de renouveau. Alice Scarling connaît son sujet sur le bout des doigts, ce qui lui permet d’aller un peu plus loin en proposant une vision différente et un véritable souffle d’air frais au genre (et ce, malgré le goût prononcé de l’héroïne pour les caves obscures et mal aérées, il faut bien le dire.) Un style efficace et incisif, des répliques percutantes, la concentration explosive de l’action à travers des chapitres courts qu’on enchaîne sans modération. C’est aussi une écriture très personnelle, qui humanise remarquablement les personnages, et notamment l’héroïne, Sascha, le joyau de l’histoire. Une fille têtue, attachante et imprévisible, qui s’en prend plein la figure mais se relève chaque fois, et qui nous interpelle par la justesse de sa voix.

Un personnage crédible, qui évolue et qu’on a très envie de suivre. S’il fallait comparer Sascha à ses aînées ? On pourrait dire d’elle que c’est un mélange de Buffy et de Cat, de Jeaniene Frost. Lacrimosa, c’est bien sûr aussi de la bit-lit à la française, et même européenne, avec sa petite touche de proximité qui fait plaisir : entre Paris métalleux et Berlin gothique, on (re)découvre des lieux et des milieux où il ne paraîtrait pas si aberrant de croiser un vampire…

Alors plongez-vous vite dans les aventures de Sascha, vous verrez qu’elle a tout pour plaire ! D’ailleurs, vous aurez l’occasion de rencontrer sa maman plusieurs fois dans les prochains jours : à l’occasion de la soirée du lancement qui se tiendra mardi prochain sur Paris (cliquez ici pour vous inscrire à l’événement Facebook) et durant le Milady Tour (voir ici) !

Un Commentaire

  1. Quand j’ai vu ce livre ce matin, il m’a tout de suite attiré l’œil et le résumé m’a plu tout de suite aussi. ^^
    J’attends avec impatience mon salaire pour l’acheter. ^^

Laisser un commentaire

Champs Requis *.